Vidéos

Parquet Courts – Berlin Got Blurry

Deuxième extrait du nouvel album de parquet Courts « Human Performance » qui sortira le 8 avril chez Rough Trade

Publié dans Clip, News, Vidéos | Marqué avec | Laisser un commentaire

Minor Victories – A Hundred Ropes

Minor Victories (avec des membres de Mogwai, Editors et Slowdive), premier album le 3 juin chez PIAS. Premier single « A Hundred Ropes ».

Publié dans Clip, News, Vidéos | Marqué avec | Laisser un commentaire

White Lung – Hungry

Nouveau clip de White Lung avec le titre « Hungry » premier extrait de leur album « Paradise » à paraître le 6 mai chez Domino.

Publié dans Clip, News, Vidéos | Marqué avec | Laisser un commentaire

Lightning Bolt « The Metal East »

Publié dans Clip, News, Vidéos | Marqué avec | Laisser un commentaire

Le top en vidéos

Un post pour glander au bureau en s’enchainant des clips, beaucoup de clips…..


Continuer la lecture

Publié dans Clip, News, Vidéos | Laisser un commentaire

THE IMPLANTS + LAGWAGON + NOFX

Le Petit Trianon, Paris, jeudi 7 Août 2014

« It’s a Family Affair ! »

The Implants, c’est une sorte de super-group formé d’ex et/ou actuels Strung Out, Pulley, Ten Foot Pole, The Tank… Le quintet californien balance un Hard Core qui ne

renie pas ses racines Métal. Pas Crossover, ni un truc dans le délire Tough Guy qui ne s’assume pas. Mais comme une majorité d’américains ayant atteint la quarantaine, ils ont été nourris par ce qui passait à la radio durant leur adolescence, c’est-à-dire plein de trucs Heavy. Et ça se ressent dans la musique de The Implants (duels de guitares mais version

Hard Core) ! J’avoue que je m’attendais davantage à un groupe Punk à roulettes / Hardcore Mélo… En fait, je ne connaissais aucun des 3 groupes avant de venir.

Le projet était surtout de faire une virée à Paris avec des potes. Le concert était un prétexte. Et ça me branchait vraiment de voir ce que ça donne en live. J’ai vu et j’en ai pris plein la gueule ! Merci !!

The Implants joue un peu sur le registre mélodique, notamment grâce au travail sur les voix. Cependant, le son un peu brouillon et un batteur qui aime bien nous mettre la tête dans la lessiveuse (eh oui on ne porte pas un T-shirt 7 Seconds impunément) rendent le tout beaucoup plus viril qu’attendu, mais pas inintéressant. Bien plus que ça même : c’était un concert vachement prenant où je me suis vite retrouvé à hurler sur des morceaux que je ne connaissais pas mais qui m’ont bien régalé.

Continuer la lecture

Publié dans Concert, Live, News, Photos, Vidéos | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

JULIETTE DRAGON « Hurluburlesque »

Juliette Dragon : je suis un garçon manqué !


On aurait voulu titrer « Juliette Dragon : crache ton venin ! », mais d’une part c’est plutôt de feu qu’il s’agit, et d’autre part, la reine du Burlesque made in Paris (qui possède bien d’autres cordes à son arc) n’a rien d’une venimeuse. Un personnage et une personnalité qui ne distille qu’humanité, bon sens et culture rock bien affirmée. Une « belle personne » comme on dit aujourd’hui.

C’est à l’occasion d’un passage près d’Avignon dans un concert à Akwaba, entre Legendary Tiger Man et Pasteur Guy Band, que l’on coince Juliette Dragon dans l’Akwabus qui sert d’entrée, en plein mistral glacé. La veille, elle a joué avec son groupe Rikkha pour une de ses « Nuit fatale » qu’elle organise avec Seb Le Bison, son alter ego et compagnon. Puis elle a sauté dans un train pour un stage burlesque où elle nous livrera que deux des participantes étaient des militantes d’extrême droite, peu enclines à participer au thème « Gore burlesque » et même pas trop décidées à se déshabiller sur scène (!), ce qui expliquera une apparition très écourtée entre les deux rock’n roll band de la soirée. Ambiance sud-est !

Continuer la lecture

Publié dans Articles, Clip, FACE-131, Photos, Vidéos | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

The Slow Slushy Boys

Si vous avez écouté du Garage Rock dans les 90’s en France, vous devez sûrement (comme moi) un paquet de très bons moments aux Slow Slushy Boys ; soit à travers leurs disques, soit à travers leur fanzine ou leur label Larsen Recordz !

Image de prévisualisation YouTube

Vous revenez après ce qui semble avoir été un long break. Pourquoi cet arrêt ? Et comment s’est faite cette résurrection ?
Benny (chant) : il y a eu ce groupe Rocksteady, les B-Soul Allstars dans lequel je m’investissais pas mal. Un groupe qui m’a vraiment permis de voir le chant autrement, de découvrir un nouvel aspect de la Soul Music, et de prendre vraiment du plaisir à chanter ! Et puis avec les Slow, il y avait une espèce d’usure, une difficulté d’avancer sur les compos, et ça, c’était vraiment frustrant. Bref, le groupe s’est arrêté de lui-même sans que ça soit vraiment dit. En 2009, on a organisé un concert dans notre grange pour mes 50 balais, avec les B-soul. A la fin de la soirée, tous les membres de la première mouture des Slow sont montés sur scène et on a refait 3 morceaux de l’époque. Là, Luc et Dav, qui jouaient alors dans l’Orchidée d’Hawaï, m’ont dit que si l’envie me prenait de remonter les Slow, ils étaient chauds pour en faire partie. C’est resté dans un coin de ma tête et, après quelques temps passé à digérer la fin des B-Soul Allstars et à recommencer à écrire des chansons, j’ai voulu remettre le couvert. D‘autant que mon ami Joseph, de Butterfly Rds, me tannait pour sortir un nouveau single des Slow. J’en ai reparlé à Dav et Luc (respectivement guitariste et batteur), puis à Axel (organiste des Slow depuis 2000), à Dan (premier bassiste dans les 90′s qui s’est mis depuis au trombone), à Tello (organiste puis bassiste et trompettiste entre 1993 et 2007) et à Mathieu, un jeune bassiste qui est tombé tout petit dans la marmite soul funk. Tous étaient partants pour remonter un groupe de Soul avec une vraie section de cuivres. Tello a branché Stompin Harvey (trombone) et Renaud (sax) pour compléter la section et c’était reparti pour un tour.

Continuer la lecture

Publié dans Articles, FACE-129, Vidéos | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

WATT THE FUZZ #2

Abus Dangereux est fier d’être de nouveau partenaire pour cette seconde édition d’une soirée WATT THE FUZZ !

Organisée par Paradoxx, il s’agit de la première soirée parisienne consacrée exclusivement aux musiques électriques. Elle aura lieu Vendredi 17 Janvier à Paris, sous le signe du Rock, Blues, Fuzz, Garage avec :

UNDERGROUND BEATS (Rock/Psychedelic/Soul/70s)

La musique, comme l’essentiel de la création, est une affaire d’organe. Il faut du souffle, non pour s’époumoner, mais pour donner une dimension épique à la note. Il faut du cœur, pour partager autant que pour marquer le rythme. Il faut de l’estomac pour contenir les influences avant de les digérer. Il faut du muscle pour dompter l’instrument, en retenir les élans furieux jusqu’au murmure et les dominer une fois la machine lancée… Il faut de tout cela, et de bien d’autres choses, mais ce n’est rien sans la grâce dont l’indispensable frôlement est seul à même d’orienter l’ensemble vers l’émotion pure. La rencontre de tous ces éléments porte un nom : Underground Beats.

En écoute ici.

Image de prévisualisation YouTube
NO MONEY KIDS (Rock/Blues/Electro/Lo-Fi)

No Money Kids est un duo electro-blues composé du jeune chanteur-guitariste Félix Kazablanca et du bassiste-sampler-arrangeur Jean Marc Pelatan. Sobre et sans artifice, le groupe sculpte une musique évolutive où le blues rugueux rencontre l’électro haute couture. Inspiré par le mouvement Lo Fi, les Kids font vivre dans leurs textes ces hommes et ces femmes dont la misère sociale a modelé l’exclusion.

En écoute ici.

LITTLE BRAIN ATTACK (Fuzz Rock/Garage)

Tel un ancien Hell’s Angel converti au psychédélisme à la découverte du LSD, Little Brain Attack se situe à la frontière entre le rock crasseux des Velvet Undergound et les épopées sous acide des Spacemen 3. Une voix lascive, une guitare qui sent bon les sixties, une basse couverte de fuzz et une batterie lourde qui mène la bataille. Leur musique raconte la vie, la mort et ce qu’il y a entre les deux : les amours perdus, le sang, la route et les lunettes noires. « Buy the ticket, take the ride »

En écoute ici.

Image de prévisualisation YouTube
GIVE ME ONE (After-Show Clubbing)

Une nouvelle partie de Ping-Pong sonore pour cette « GIVE ME ONE » spéciale « WATT THE FUZZ » avec les 2 fêlés de sons électriques : VIKTOR COUP?K & MADJ en DJ Set ! A qui s’ajoute une invitée d’exception : Melle VEGAS ! Rock, Garage, Rockabilly, PunkRock, 60′s, 70′s & More…

Toutes les infos sur l’événement ici !

+ des places à gagner sur le Facebook d’Abus Dangereux !!!

Publié dans Concert, News, Vidéos | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Arman Méliès

Vertige des machines

Revenu des pérégrinations qui l’ont conduit à effleurer les étoiles, Arman Méliès opère un changement insolite dont il avait déjà semé de-ci de-là quelques petits cailloux.

Sans jamais oublier ses racines, il nous révèle une autre façon d’aborder son univers poétique – remarquable à plus d’un sens – et, le regard vers l’horizon, se tient comme personne d’autre dans ce cadre parfois étriqué de la scène française.

Image de prévisualisation YouTube

A la première écoute du nouveau disque je suis resté assez dubitatif sur ce changement de cap, puis au bout de quelques écoutes, j’ai senti la richesse du projet.

C’est une critique qui revient assez souvent et à laquelle je ne m’attendais pas trop. J’imaginais qu’une fange de mon public n’y soit pas réceptif mais à priori ça n’est pas trop le cas : ceux qui me suivaient continuent mais, par contre, j’entends beaucoup de gens qui me disent qu’ils sont déçus, qu’ils ne comprennent pas. Je conçois qu’on puisse avoir du mal à entrer dans le disque parce qu’il est froid, je l’ai voulu comme cela, donc ça ne me surprend pas tant que ça. Mais je ne le trouve pas si hermétique par rapport à d’autres disques qui, pour le coup, étaient plus chaleureux dans la production, dans les arrangements, les instruments utilisés… mais où il y avait des morceaux à tiroirs avec des textes beaucoup plus compliqués. Ça ne me paraissait pas plus évident sur les disques précédents, donc ça me surprend que les gens mettent du temps à rentrer dedans. A la limite, qu’ils n’aiment pas, je peux le concevoir, mais qu’ils aient besoin de plusieurs écoutes m’étonne. Comme quoi, on est très mauvais juge de sa musique. J’ai l’impression que ce disque avait besoin de cette production pour exister tel que je l’entendais. Pas mal de morceaux pourraient être joués différemment, d’ailleurs ils le sont sur scène. J’en ai testé quelques-uns en session acoustique et ça marche aussi. Mais le disque n’a pas été écrit ni pensé comme ça. Pour vraiment le comprendre il avait besoin de ces atours.

Continuer la lecture

Publié dans Articles, Vidéos | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire